Bilan : Les tops de Biarritz

Posté par redac le 16 juin 2010
Crédit photo:

D.R.

Takudzwa N’Gwenya : A vos marques … prêts ?… Partez ! La fusée américaine du BO a fait parler la poudre une fois encore. Déjà célèbre pour sa pointe de vitesse par le passé et son phénoménal cadrage débordement sur Brian Habana en 2007, « Zi » a pris une dimension supplémentaire dans le jeu. Avec des progrès techniques évidents, il est encore plus prépondérant dans le jeu d’attaque basque et ne se contente plus de finir. Il créé désormais le danger de loin. Et ses courses fulgurantes n’en finissent pas d’étonner. Dernier surpris en date, Shane Williams en quarts de finale de la H Cup. Grillée à la régulière, la fusée galloise s’en souviendra sûrement longtemps.

Imanol Harinordoquy : La machine. Le Basque Bondissant a définitivement assuré sa suprématie dans la troisième ligne du XV de France, et a fait plus qu’assurer dans les grands rendez-vous de la fin de saison du BO. A 30 ans, Harinordoquy semble être au sommet de sa carrière. Tonitruant balle en main derrière la mêlée, il est également un maître des airs. Au combat, il est dur au mal, comme le prouve ses trois derniers matchs de H Cup, avec le nez cassé et les côtes en vrac. Plus que jamais indispensable à Biarritz.

Wenceslas Lauret : Roulez jeunesse ! Le tout jeune troisième ligne du BOPB a littéralement explosé en fin de saison. Dans le même temps, le BO a remonté la pente, accédant à la finale de H Cup et s’assurant une participation à la prochaine édition de la plus grande compétition européenne. En toute décomplexion, Lauret, ex-capitaine des -20 ans, a fait son trou, prenant une place de titulaire (notamment pour la finale de H Cup), et gagnant à la surprise générale ses premiers galons en Bleu, face à l’Afrique du Sud, le week-end dernier. L’avenir du club basque.

Commentaires