Bayonne: 2 joueurs ne feront pas leur retour sur la côte basque

Posté par admin le 17 janvier 2019

En contact avec Jean Monribot (31 ans) pour le faire revenir à l’Aviron Bayonnais où il a évolué entre 2013 et 2017, Philippe Tayeb, le Président du club basque, a confié dans les pages de Sud-Ouest que le 3ème ligne ne ferait pas son retour à Jean-Dauger.

« Monribot, l’année dernière, on avait pu discuter avec lui. Boudjellal n’avait pas voulu le lâcher. Là, il était peut-être prêt à discuter mais tu ne peux pas demander à des garçons qui ont touché le haut niveau de diviser leur salaire par quatre. Il faut être réaliste. L’Aviron aura une très grosse année en 2020-2021 puisqu’on a 22 contrats qui s’arrêtent, avec les espoirs, en 2019-2020. » a-t-il expliqué.
Il en sera de même pour l’arrière Scott Spedding (32 ans, 24 sélections) qui avait fait part de son envie de rejouer pour les bleu et blanc.
« Scott a exprimé, parce qu’il connaît Yannick, sa volonté de revenir sur la côte mais on n’a pas les moyens« .

Graaff à Bayonne si Massy est relégué

La question concernant le retournement de situation sur le dossier de l’ouvreur Hansie Graaff a été abordée également. Il y a quelques semaine, Philippe Tayeb annonçait dans la presse la signature du Sud-Africain avant que le club ne diffuse un communiqué officiel sur la non-venue du joueur.
« Il est sous contrat, avec une clause si Massy descend. On ne va pas racheter son contrat, poursuit Tayeb. Je souhaite à Massy de rester (en Pro D2 NDLR) mais bon… « 

Des contacts entre Yannick Bru et la Section Paloise

Enfin, comme nous vous l’avions dévoilé au mois de décembre, la Section Paloise avait bien contacté Yannick Bru pour l’intégrer dans son staff.
« Il n’a pas de contrat ! C’est mon ami. On n’avait pas les moyens de se le payer. Vous connaissez beaucoup d’entraîneurs qui font des cadeaux comme ça ? Il n’y en a qu’un. En plus, il a pris des parts dans le club. Même avec le chèque de licenciement de la Fédération, il aurait pu prétendre à un contrat ailleurs. Il a déjà refusé trois ou quatre propositions. Pau ou Bègles l’ont appelé. Chez nous, il est au directoire et a une licence pour être sur le bord du terrain. » a ainsi avoué le dirigeant.

Commentaires