Perpignan : Machine à fabriquer des champions

Posté par redac le 5 mai 2010
Crédit photo:

D.R.

Depuis deux saisons, hormis l’énorme coup Dan Carter, l’USAP est le club le plus discret du Top 14 sur le plan des transferts.

Ce qui ne l’a pas empêché d’être champion, et cette saison encore, demi-finaliste direct du Top 14.
Avec Boulogne et Tchougong, le recrutement de l’USAP est déjà terminé. Cinq jeunes du centre de formation vont passer pro et basta. A l’heure ou Toulon, le Racing, même Toulouse et Clermont s’écharpent à coup d’euros pour ramener des gros poissons dans leurs filets, Perpignan est la seule écurie majeure qui ne se mêle pas à cette course. Quelques paris, par-ci par-là, mais toujours réussi.

Des exemples : Maxime Mermoz, nouvelle star du rugby français au centre. Farid Sid, un des meilleurs finisseurs du championnat, auteur d’un slalom homérique en finale du Top 14 l’an passé. Robins Tchalé-Watchou ? Remercié par le Stade Français qui ne lui a jamais fait confiance, il porterait aujourd’hui le maillot Bleu s’il n’avait pas déjà joué pour le Cameroun. Et quand l’USAP n’embauche pas les meilleures trouvailles du marché, il va chercher dans son propre vivier des talents énormes : Guirado, Pérez, Mélé, Porical, Grandclaude pour ne citer que les plus en vue. Tous des éléments clés du XV de départ catalan.

Analysons un instant les deux seuls futurs arrivées à Aimé-Giral : D’abord Arnauld Tchougong en provenance de Bourgoin. A 30 ans, il fait figure de référence à son poste de pilier gauche en Top 14. Il est sûr et certain que l’USAP ne se trompe pas pour renforcer sa première ligne. Mieux, il pourrait finir d’exploser sous le maillot sang-et-or.

Ensuite Kevin Boulogne. Alors qu’on encense Lakafia et Lapeyre, il est sans doute l’Albigeois qui aura le plus pesé dans les rares matchs gagnés par le SCA cette saison. Pouvant évoluer aux deux postes de la charnière, précis au pied, il pourrait bien être dans le futur le concurrent de Parra et Yachvili dans la quête du numéro 9 en Bleu.

Côté formation, quels sont les grands talents à venir de la maison catalane ? Michel, Battle, Cazenave, Guiry, Géli, Parent. Internationaux -20 ans pour la plupart, ils ont déjà tous eu du temps de jeu en Top 14 et ont tous séduits.

Et si finalement, au-delà, le meilleur recrutement du Top 14 2010, c’était l’USAP qui était en train de le faire ?

Commentaires