Quels mouvements dans le cas d’une fusion?

Les drapeaux du Racing 92
Posté par admin le 17 mars 2017

Dans son édition du jour, Midi Olympique consacre un article aux possibles mouvements qui pourraient avoir lieu si la fusion entre le Stade Français et le Racing 92 devenait effective.

Concernant le club francilien, l’ouvreur Rémy Talès et le 2ème ou 3ème ligne Thibault Dubarry auraient demandé à être libérés de leur dernière année de contrat.
Au poste de demi-de-mêlée, l’arrivée de Teddy Iribaren n’est pas remise en cause. Il sera en concurrence avec Maxime Machenaud, un temps annoncé au RCT.
Les cas des piliers Census Johnston et Vasil Kakovin sont en suspens, le duo d’entraîneurs Labit-Travers ayant une préférence pour les Parisiens Paul Alo-Emile et Heinke Van Der Merwe.
Enfin, les départs de Julien Brugnaut (Retraite), Etienne Dussartre (Grenoble), Johan Goosen (licenciement), James Hart (Munster), Virgile Lacombe (Lyon),Pierre Maïau (Grenoble), Sean Robinson (?), Le Roux Roets (Grenoble), François Van der Merwe (Lyon),  Ali Williams (licenciement) sont tous actés.

Du côté du Stade Français, l’ouvreur Jules Plisson et le centre Jonathan Danty, encore sous contrat la saison prochaine, pourraient respectivement rejoindre La Rochelle et le RCT à la fin de l’exercice en cours. L’ailier ou arrière Djibril Camara et le 3ème ligne Antoine Burban sont susceptibles de les imiter.
Le centre de Toulon Jimmy Yobo, qui devait rejoindre la capitale cet été, ne viendra probablement pas contrairement au jeune pilier massicois Elies El Hansari.
Au rayon des départs,  le 3ème ligne Willem Alberts, le demi-de-mêlée Will Genia et le demi d’ouverture Morné Steyn seront libérés et pourraient prendre la direction de l’Afrique du Sud, de l’Australie et du Japon. De plus le 2ème ligne Gerhard Mostert et le centre ou arrière Paul Williams ne seront pas conservés à la fin de leur contrat au mois de juin prochain.

Commentaires