Bilan : Les flops de Bayonne

Posté par redac le 22 juin 2010
Crédit photo:

D.R.

Benat Arrayet : L’expérience bayonnaise aura été une vraie galère pour Arrayet, qui va reprendre le chemin de Mont-de-Marsan, un an seulement après en être parti. Utilisé à la mêlée et à l’ouverture, il aura payé cher la très mauvaise série de résultats en octobre, l’éviction de Richard Dourthe qui l’avait fait venir, et ses stats de buteur en baisse (63%). Poussé vers la sortie par l’Aviron son rêve de réussir en Top 14 et à Bayonne s’est envolé. Il va tenter de se relancer en Pro D2.

Manny Edmonds : La comparaison est dure pour l’ouvreur australien. Entre sa grande époque à l’USAP et ses prestations à l’Aviron, il y a un monde. Hormis une bonne prestation face à Biarritz, la dernière saison de « Manny » aura été fantomatique. A tel point que le club basque a dû prendre en urgence Sébastien Fauqué pour tenter de redresser la barre. En vain. Bayonne a fini la saison relégable, sauvé uniquement par la chute financière de Montauban.

Salvatore Perugini : Un petit tour et puis s’en va. Le pilier italien arrivait du Stade Toulousain avec un gros CV. Il repart désormais vers l’Italie sans laisser un souvenir cuisant au public de Jean-Dauger. Au final, il aura moins joué qu’au Stade, ne se contentant que de bouts de matchs dans lesquels il est resté souvent anonyme. Un coup dans l’eau.

Commentaires