Temps forts

02/09
Crédit photo : D.R.
Toulon
02/09
Crédit photo : D.R.
Toulon
02/09
Crédit photo : D.R.
Toulon
02/09
Crédit photo : D.R.
Toulon / Toulouse
02/09
Crédit photo : D.R.
Toulon / Etranger

Les gros coups

  • Le dossier Israel Folau risque bien d'être le prochain feuilleton du marché des transferts. L'arrière des Wallabies va enflammer le Top 14. 

  • Suite à l'annonce du départ de James O'Connor dès le mois de décembre de Toulon, les regards sont désormais tournés vers son futur remplaçant. 

  • Face aux blessures de Tui et Du Preez, le LOU est à la recherche d’un joker médical. Mais après le refus de Northampton de lâcher Doran-Jones, le promu se retrouve dans l’expectative. 

  • Comme chaque semaine, Rugby-Transferts vous propose son XV de la rédac. Place à celui de la 3ème journée.

Débats

  • Le rugby gallois a engendré une génération dorée. Ces joueurs aux gabarits impressionnants et à la technique irréprochable représentent l’archétype du rugbyman moderne. Mais, au grand dam de la Fédération galloise, beaucoup font le choix de l’exil, en raison de la faiblesse des rémunérations des quatre provinces du pays. 

  • La troisième ligne du Rugby Club Toulonnais fait beaucoup parler cette saison. Entre le vrai-faux départ de Bruni, les blessures longue durée de Lobbe, Rossouw et Masoe, les rumeurs sur Burger ou Ouedraogo, ou enfin la signature de Gorgodze, les sujets n’ont pas manqué concernant les numéros 6,7 et 8 des Rouge et Noir.

  • Champion de France et double Champion d’Europe en titre, le Rugby Club Toulonnais a terminé la dernière saison en trombe, impressionnant de maitrise en phases finales.

  • Très ambitieux à l’aube de la saison dernière, le Stade Français, par le biais de son président Thomas Savare, s’était montré très entreprenant sur le marché des transferts.

  • De saison en saison, Montpellier s’affirme comme une grosse écurie du Top 14 et pour cause. Le club du président Altrad, en plus de pratiquer un jeu flamboyant, a les moyens de ses ambitions, pouvant lutter sur le plan financier avec les Toulon, Clermont et autre Toulouse.

  • Après avoir gagné sa place en Top 14 au terme d’une finale d’accession magistralement maitrisée face à Agen, le Stade Rochelais débarque au sein de l’élite avec le statut de « petit poucet », tant le championnat n’a jamais semblé aussi homogène.