Temps forts

24/04
Crédit photo : Frédéric Guin
Montpellier / Selections
24/04
Crédit photo : D.R.
Bayonne / Montpellier / Pro D2
24/04
Crédit photo : D.R.
Castres / Selections
24/04
Crédit photo : D.R.
Castres / Paris-Stade-Francais
24/04
Crédit photo : D.R.
Pro D2

Les gros coups

Débats

  • Le rugby gallois a engendré une génération dorée. Ces joueurs aux gabarits impressionnants et à la technique irréprochable représentent l’archétype du rugbyman moderne. Mais, au grand dam de la Fédération galloise, beaucoup font le choix de l’exil, en raison de la faiblesse des rémunérations des quatre provinces du pays. 

  • Le demi de mêlée sud-africain du Castres Olympique Rory Kockott a mis fin au suspense entourant son avenir ces dernières semaines. 

  • Annoncé cette saison comme l’épouvantail du Top 14 au vu de son recrutement pharaonique, le Racing-Métro a jusqu’à présent déçu. En terme de jeu, l’équipe semble encore à la recherche d’automatismes. Certains joueurs, à l’image de Sexton ou Lydiate, peinent à s’adapter, d’autres sont hors de forme (Mujati…). 

  • L’USAP, qui visait une place dans les six premiers à la fin de la saison s'est raté et devra même batailler pour ne pas descendre. Perpignan, qui n’a pas le budget de Toulon, de Clermont ou de Toulouse doit adapter sa stratégie sur le marché des transferts. 

  • La troisième ligne du Rugby Club Toulonnais fait beaucoup parler cette saison. Entre le vrai-faux départ de Bruni, les blessures longue durée de Lobbe, Rossouw et Masoe, les rumeurs sur Burger ou Ouedraogo, ou enfin la signature de Gorgodze, les sujets n’ont pas manqué concernant les numéros 6,7 et 8 des Rouge et Noir.

  • René Bouscatel avait prévenu, le Stade toulousain n’hésiterait plus à faire venir de grandes stars étrangères pour lutter avec les effectifs pléthoriques de Toulon, Clermont, ou du Racing.