Toulouse : un recrutement tardif ?

Crédit photo: 
D.R.

Discret la saison passée et cet été en terme de recrutement, le Stade Toulousain aurait décidé de passer à la vitesse supérieure pour partir vers « un nouveau système de fonctionnement dans la détection et le recrutement », selon les mots du président René Bouscatel.

Mais Toulouse n'aurait il pas dû anticiper cette nouvelle politique il y a quelques années ? Aujourd'hui, le club se retrouve avec une douzaine de joueurs en fin de contrat, qui ne sont pas sûrs pour certains de rester au club. D'autant plus que de nombreux clubs anglais mais aussi français veulent s'arracher leurs meilleurs joueurs en leur proposant de meilleurs contrats. ces dernières saisons, le Stade Toulousain a beaucoup misé sur la jeunesse et son centre de formation. Le club a même assuré l'avenir avec des signatures jusqu'en 2018 voire 2019 pour Maka, Cros, Bonneval ou encore Ramos. Le talentueux demi de mêlée Sébastien Bézy a lui aussi prolongé jusqu'en 2017. En revanche, Toulouse doit se pencher sur de nombreux dossiers encore en chantier, notamment ceux de ses cadres trentenaires. Poitrenaud, Clerc ou encore Millo-Chluski qui n'ont pas encore été reconduits à l'heure actuelle. Des joueurs historiques et qui vont faire défaut au club en cas de départ. Et si c'était le cas, qui pour les remplacer. Toulouse devrait aussi perdre sa pépite au centre, l'international français Gaël Fickou parti pour rejoindre Toulon. Louis Picamoles pourrait lui aussi être tenté par une nouvelle aventure même si le troisième ligne est en pleine négociation avec le club.

Toulon, Clermont, le Racing, Montpellier ont été très actifs sur le marché des transferts ces derniers temps pour assurer leurs arrières et les années à venir. Toulouse doit maintenant faire son petit marché. Loin d'être évident lorsque les clubs rivaux se sont déjà servis...mais les dirigeants semblent s'activer. Plusieurs joueurs sont pistés comme le talonneur du RCT Guirado, le centre de Castres Lamerat, les troisième ligne du RCT Bruni et de Clermont Lapandry le pilier de La Rochelle Atonio...mais il ne s'agit pour l'instant que de rumeurs de transferts. Avec douze joueurs en fin de contrat, un recrutement en chantier, Toulouse a t-il pris du retard ? Son réveil récent dans le marché des transferts n'est-il pas tardif ? C'est notre débat.