MHR : Glas a failli partir aussi

Crédit photo: 
D.R.

Lors de l’éviction de Mario Ledesma, Stéphane Glas avait demandé à quitter Montpellier par solidarité. 

Suite à la mise à pied de Fabien Galthié, l’entraîneur des arrières y a également pensé, avant de donner sa parole au président Mohed Altrad de rester jusqu’à la fin de saison. Il s’est confié à Midi Olympique. Extraits.

Sur le départ de Ledesma : « J’étais prêt à partir. J’en ai beaucoup discuté avec le président. J’ai une très bonne relation avec M. Altrad et il m’a dit qu’il ne voulait pas que je m’en aille. Je trouvais simplement que ce qui arrivait à Mario était un peu injuste. Mais j’ai discuté avec M. Altrad, qui m’a dit qu’il ne me laisserait pas partir. J’ai pris deux jours pour réfléchir et j’ai décidé de rester. Le fait que le président m’ait dit qu’il avait besoin de moi jusqu’à la fin de la saison, qu’il ne savait pas comment faire autrement car il n’y avait personne sur le marché. Encore une fois, nous avons une bonne relation alors… D’un côté, je ne voulais pas lâcher Mario mais d’un autre côté, je ne voulais pas lâcher M. Altrad. C’était une position extrêmement délicate et difficile à vivre pour moi. J’avais le cul entre deux chaises, pour parler clairement. D’autant que les résultats ne suivaient pas alors ça n’arrangeait pas les choses. »

Sur le départ de Galthié : « C’était dur de voir partir Fabien aussi mais j’avais promis à M. Altrad qu’il pourrait compter sur moi jusqu’à la fin de la saison… Encore une fois, je me suis retrouvé dans une position difficile. Mais que voulez-vous que je vous dise ? Les choses sont ce qu’elles sont. Des nouveaux entraîneurs sont arrivés. Je connaissais Shaun pour avoir joué avec lui au Stade français et il parle français en plus. Jake, de son côté, m’a été présenté mardi matin et on s’est concentré sur le boulot. C’est quelqu’un de très ouvert et, même si Fabien et Mario ne sont plus là, j’ai un bon feeling avec lui. Vraiment. »