Montpellier, enfin l'année du Brennus ?

Crédit photo: 
D.R.

De saison en saison, Montpellier s’affirme comme une grosse écurie du Top 14 et pour cause. Le club du président Altrad, en plus de pratiquer un jeu flamboyant, a les moyens de ses ambitions, pouvant lutter sur le plan financier avec les Toulon, Clermont et autre Toulouse.

Après une défaite frustrante en demi-finale face à Castres en mai dernier, au sortir d’une phase régulière exceptionnelle, le MHR s’est encore activé en coulisses afin de se renforcer, tout en développant une économie déjà florissante, d’où l’Altrad Stadium, nouveau nom du désormais ex-Yves du-Manoir. De là à être considéré comme favori au Brennus ?

De toute évidence, oui. Certes, les armada toulonnaises, racingmen et clermontoises sont impressionnantes, mais on voit mal comment Montpellier pourrait passer à côté de sa saison et ne pas lutter pour le titre , alors que tous les voyants sont au vert. Le manager Fabien Galthié l’affirme lui-même, il n’a jamais disposé d’un tel effectif durant sa carrière d’entraineur. A une équipe déjà très performante se sont ainsi greffés l’international français Benjamin Fall, l’ex-capitaine du Racing-Metro Antoine Battut, ou encore Ben Mowen, le 3ème-ligne Wallaby ayant décidé à la surprise générale d’accepter le challenge montpelliérain au profit de sa sélection, dont il était capitaine. Preuve irréfutable de la nouvelle force de frappe héraultaise.

Ainsi, avec un une première ligne qui gagne en expérience avec la signature de David Attoub, une 3ème ligne renouvelée par deux internationaux, une charnière solidement installée, une ligne d’attaque explosive, et les recrues vedettes de l’an dernier, Timani et Ranger, qui ont eu le temps de s’acclimater, le MHR fait figure d’épouvantail.

A lui de franchir un cap en Coupe d’Europe (la meilleure performance du club est un quart de H-Cup en 2013) et, fait nouveau, de démontrer sa capacité à résister à la pression médiatique et celle toute nouvelle d’une certaine ferveur populaire. Bref, de devenir une équipe phare du rugby français…

Montpellier, favori pour le Brennus ? C’est notre débat.