Montpellier : Le bilan du recrutement

Crédit photo: 
D.R.

Comme chaque année, Rugby-Transferts vous propose de faire un bilan des recrutements club par club. Place aujourd'hui à Montpellier.

Avec un président ambitieux, une économie florissante, et un staff reconnu, le MHR est indéniablement amené à jouer les premiers rôles dans les années à venir. D’autant que l’an dernier, avec les arrivées de René Ranger ou Sitaleki Timani, le club héraultais à passer la vitesse supérieure sur le marché des transferts. Et les dirigeants ont poursuivi sur cette lancée ces dernières semaines, afin de lutter et battre les meilleurs. Au sein du pack, l’hémisphère sud a clairement été ciblé. En première ligne, l’expérimenté néo-zélandais Chris King (32 ans, 10 saisons chez les Highlanders) épaulera Nicolas Mas à droite, tout comme le springbok Pat Cilliers (27 ans, 6 sélections) qui aurait également signé. En deuxième-ligne, le All Black Tom Donnely (33 ans, 2m, 113 kg) palliera le départ de l’écossais Jim Hamilton aux Saracens. En troisième ligne également, deux gros coups ont été réalisés par le MHR, nécessaire dans la mesure où ont été enregistrés à ce poste les départs de l’indéboulonnable Mamuka Gorgodze, de l’international écossais Johnny Beattie, ou encore du jeune Kevin Gimeno. Ainsi, l’international fidjien Akapusi Qera (30 ans, 35 sélections), très performant lors de ses dix apparitions sous le maillot toulousain en qualité de joker médical, s’est engagé, tout comme l’ancien capitaine des Wallabies, le puissant Ben Mowen (29 ans, 15 sélections), indiscutable chez les Brumbies mais en désaccord avec la fédération australienne.

Enfin, toujours concernant les avants, deux français tenteront de s’imposer : le pilier David Attoub (32 ans, 4 sélections, 177 rencontres de Top 14 disputées), qui apportera son expérience après sept saisons au Stade Français, où il côtoya un certain Fabien Galthié ; et le troisième ligne Antoine Battut (30 ans), joueur de devoir, rarement décevant et élément de base du Racing-Métro cette année.

Du côté des arrières, la ligne d’attaque devrait gagner en vitesse avec les signatures de l’explosif ailier fidjien Samisoni Viriviri (25 ans), international à VII et 90 sélections au compteur, et du polyvalent Benjamin Fall, qui a les cartes en main pour gagner ses galons de titulaire s’il est épargné par les blessures. Enfin, le jeune demi de mêlée Teddy Iribaren (23 ans), l’un des tout meilleurs « 9 » de Pro D2, compensera le départ du très prometteur Eric Escande à Toulon. Il tentera de s’imposer face à la concurrence de Jonathan Pelissié et Benoit Paillaugue.

Avec un XV type en grande partie maintenu et des recrues de choix, Montpellier a le droit de rêver à un Bouclier de Brennus qui lui est promis à moyen terme. Un bon parcours en Coupe d’Europe sera également souhaité.

Les recrues : Battut (troisième ligne, Racing-Métro), Attoub (pilier, Stade Français), Fall (arrière, Racing-Métro), Viriviri (ailier, Fidji VII), Mowen (troisième ligne, Brumbies), Qera (troisième ligne, Toulouse), Iribaren (demi de mêlée, Tarbes), Donnely (deuxième ligne, Auckland Blues), King (pilier, Hurricanes), Cilliers ? (pilier, Stormers).