Montpellier : Thiéry "ne s'inquiète pas"

Crédit photo: 
D.R.

INTERVIEW RUGBY-TRANSFERTS. Tout juste rentré de la Churchill Cup avec France A, l'arrière Benjamin Thiéry a repris l'entraînement à Montpellier.

- Avec la tournée de France A, vos vacances ont été plutôt courtes ?

Oui mais c'est un choix personnel. J'avais hâte de retrouver mes coéquipiers qui ont eux repris le chemin de l'entraînement depuis le 31 mai. Après la déception de la tournée, je souhaitais absolument replonger dans le rugby le plus vite possible.

- Vous avez donc pu rencontrer votre nouvel entraîneur Éric Béchu, quelles sont vos premières impressions ?

Il est comme je l'imaginais. Derrière son image qu'il s'est forgée avec Albi, c'est quelqu'un de très ouvert sur le jeu, avec beaucoup de bonnes idées. Mais surtout, c'est une personne très modeste, qui sait d'où elle vient. Et c'est une valeur qui a beaucoup d'importance à Montpellier.

- Avez-vous eu des contacts avec Fabien Galthié ? (NDLR: il rejoindra le club vers la mi-juillet, après avoir terminé sa mission avec l'Argentine)

Non, pas vraiment. Nous connaissons le palmarès, mais pas l'homme. Mais il semble qu'il existe une complicité entre Éric et Fabien et qu'ils souhaitaient travailler ensemble. C'est une bonne chose qui va nous aider à avancer.

- Êtes-vous inquiet par rapport aux propos de Georges Frêche, qui remettrait en question la venue de Fabien Galthié ?

Nous n'avons pas eu de réunion de crise organisée par le président Thierry Pérez, donc je pense que ce ne sont que des rumeurs. De toute façon, il a signé un contrat, donc je ne m'inquiètes pas.

- Quelles seront les ambitions de Montpellier pour la saison prochaine ?

Nous n'avons pas d'objectif particulier, si ce n'est de faire mieux que la saison dernière. Avant tout, nous voulons la jouer modeste, pour ne pas retomber dans les travers d'il y a deux ans, où le président avait clamé haut et fort un place dans les quatre premiers. Cela ne sert à rien de se mettre le feu en affichant des ambitions élevées, l'exemple de Bayonne l'année dernière le prouve bien.

- Comment jugez-vous le nouvel effectif ?

Nous comptons de bons éléments et un bon duo d'entraîneurs. Évidemment, nous n'avons pas la même ossature que le Stade Toulousain par exemple, mais nous avons de la qualité. Les recrues sont intéressantes, et semblent bien s'intégrer. Mais de ce côté là, je ne me fais pas de souci car nous avons un groupe qui s'entend bien et très sympa à vivre.

Propos recueillis par Nicolas WERQUIN.