Bilan : Les flops de Montpellier

Crédit photo: 
D.R.

Ollie Smith : L'expérience montpelliéraine n'aura pas été concluante pour Ollie Smith. Alors qu'il était arrivé avec un statut d'international il y a deux ans en provenance de Leicester, le centre anglais, après des débuts prometteurs, a peu à peu disparu de la circulation. Cette saison, il n'a quasiment pas joué en Top 14. Olli Smith a clairement été utilisé comme bouche trou pour faire tourner l'effectif en Challenge européen. Du coup, il rejoindra les Harlequins la saison prochaine sans avoir marqué de son empreinte son passage au MHR. Dommage.

Jacques Schutte : Non, non. Le niveau de l'ailier-arrière sud-africain n'a pas décollé pour sa deuxième saison dans l'Hexagone. L'arrière sud-africain n'a pas plus gagné sa place que la saison dernière, ne totalisant que sept titularisations. Ironie du sort, son dernier match avec le MHR, c'était à Clermont pour un cinglant  41-3, ou il a joué ... à l'ouverture. 

Mickaël Ladhuie : La seconde saison de Mickaël Ladhuie aura été dans la lignée de la première. Un temps de jeu très réduit avec seulement 14 matches au compteur pour 8 titularisations. Le talonneur qui faisait les beaux jours d'Albi jusqu'en 2007 ne s'est jamais remis de son passage à Perpignan. Il n'a pas réussi à élevé son niveau de jeu et à s'imposer en Top 14.