L’ASM a-t-elle besoin de Scott Spedding ?

Crédit photo: 
D.R.

L’an dernier, l’ASM a recruté dans l’indifférence quasi générale celui qui allait devenir le meilleur joueur d’Europe en quelques mois.

L’arrivée de Nick Abendanon en provenance de Bath n’excitait pas les foules et les supporters du Top 14… Mais rapidement, le talent de l’arrière anglais explosa sur les terrains du Top 14 mais surtout de la coupe d’Europe. Au Munster, contre les Saracens, au Michelin contre Northampton est en finale contre Toulon, Abendanon a montré une palette du jeu offensif extraordinaire. Quand on a le meilleur joueur européen de l’année, a-t-on besoin de recruter Scott Spedding, l’ancien arrière de Bayonne et de Brive, titulaire en ce moment avec le XV de France ? Oui car déjà il fallait bien remplacer Jean-Marcellin Buttin, parti à l’Union Bordeaux-Bègles et qu’il faut deux joueurs à ce poste dans un effectif. La saison sera longue et mieux vaut deux arrières de grand talent qu’un leader et un second couteau s’il on veut exister sur les deux tableaux.

Recruter Spedding était une opportunité pour l’ASM même si il a fallu racheter son contrat à Montpellier… Clermont n’a jamais eu deux arrières de même niveau. Le RC Toulon a compris depuis longtemps l’importance d’avoir deux joueurs de niveau international à chaque poste. Les Toulonnais ne possèdent-ils pas Delon Armitage et Leigh Halfpenny ? Cela fait la différence sur le long terme.

Enfin, Abendanon et Spedding n’ont pas du tout le même profil. « C’est une bonne nouvelle pour l’équipe et le club expliquait Franck Azéma. On a besoin d’avoir des joueurs d’expérience à ce poste-là pour épauler Nick cette saison. C’est un très bon joueur qui nous apporte un profil différent de ce que l’on a aujourd’hui et donc complémentaire. Il a de la densité, de la longueur de pied, il est droitier, capable de franchir la ligne d’avantage. Il a une faculté à briser le premier rideau par sa puissance. En plus, c’est un garçon qui a l’air impliqué dans la vie du groupe et dans tout ce qui touche l’extérieur du terrain donc c’est important pour nous. Sa puissance et sa rapidité sont des qualités importantes pour nous, il est à son avantage depuis deux ou trois saisons là-dessus. C’est un joueur régulier dans ses performances. Le fait qu’il soit international ne nous a pas freiné, c’est plutôt une bonne chose de récupérer un joueur international. »

Qui de Nick Abendanon ou de Scott Spedding prendra le poste de numéro 15 à l’ASM cet hiver ? Avantage à l’Anglais qui est là depuis plus longtemps… Mais après ? Abendanon pourrait bien basculer sur une aile ou le coach choisir son arrière en fonction de l’adversaire... La concurrence sera terrible.

L'ASM a-t-elle besoin de Scott Spedding ? C'est la question de notre débat.