Top 5 : On a aimé ce week-end...

Crédit photo: 
D.R.

Comme chaque semaine, Rugby-Transferts vous dévoile ses coups de coeur du week-end ovale. En ce week-end du 16 décembre, on a aimé...

1. La prestation majuscule de Chaume (photo)

Tout a été dit ou presque depuis samedi sur le succès clermontois sur les terres hostiles du Leinster. Mais une performance a particulièrement impressionné la rédaction, celle de Raphaël Chaume. Pour sa première titularisation en H Cup, le pilier gauche de 23 ans a livré une prestation majuscule, mettant au supplice Mike Ross, ni plus ni moins que le pilier droit de l'équipe d'Irlande, dans l'exercice de la mêlée fermée. C'est ce qu'on appelle un baptème du feu réussi.

2. Le carton Toulonnais

Impressionnant sur la scène hexagonale depuis le début de la saison, le RCT a montré qu'il faudra également compter sur lui en Heineken Cup. Neuf essais à zéro, du jeu à tout-va et des individualités au service du collectif, Toulon a littéralement déroulé son rugby face à une équipe des Sale Sharks totalement dépassée. Au final, un cinglant 62 à 0 et un message envoyé à toute l'Europe !

3. Beattie, le patient écossais

Remplaçant en début de saison, dans l'ombre d'Alex Tulou, John Beattie semble depuis quelques semaines s'être habitué au climat héraultais. Profitant de la blessure de son concurrent néo-zélandais, le troisième-ligne écossais réalise de belles prestations derrière le pack du MHR. Auteur de son premier essai en France contre Bayonne il y a quinze jours, Beattie a de nouveau sorti un gros match contre Cardiff, avec un essai à la clé et de nombreuses charges dévastatrices.

4. Le geste défensif de Fickou

L'an dernier, en demi-finale du Top 14, Vincent Clerc avait sauvé le Stade Toulousain d'un essai tout fait en retournant le castrais Max Evans dans l'en-but. Ce week-end, sur la pelouse du Liberty Stadium, c'est Gaël Fickou qui s'est distingué dans cette exercice en rattrapant Ashley Beck, qui était sur le point d'applatir, avant de le retourner puis de lui faire perdre la maitrise de la balle. Un geste de grande classe malheureusement insuffisant pour empêcher la défaite des Rouge et Noir.

5. Massy qui se relance

Après dix défaites consécutives (leur dernier succès remontait au 15 septembre dernier), Massy a enfin retrouvé le chemin de la victoire contre Colomiers, un concurrent direct dans la lutte pour le maintien. Un succès étriqué (13-9), avec notamment un essai de l'ancien briviste Mathias Atayi, qui fait un bien fou aux troupes de Jeff Dubois qui reviennent à quatre longueurs du premier non relégable, le PARC, chez qui le RCME se déplacera samedi prochain.