Flop 5 : On n'a pas aimé ce week-end...

Crédit photo: 
D.R.

Chaque lundi, Rugby-Transferts vous dévoile ses déceptions ou ses coups de gueule sur le week-end du monde ovale. Voici donc le Flop 5 sur ce week-end du 20 octobre.

1. L'expulsion de Christopher Tolofua

Une véritable erreur de jeunesse, c'est ce que diront les défenseurs de Christopher Tolofua, expulsé à Trévise suite à deux cartons jaunes. Si le premier est consécutif à une mêlée, le second est complétement idiot. Devant les yeux de l'arbitre, le jeune talonneur souhaite déblayer un joueur italien mais le fait en lui assénant un plaquage cathédrale. Une faute grossière qui pourrait lui coûter les test-matchs de l'automne avec le XV de France, d'autant plus quand on connait la sévérité de la commission de discipline de l'ERC.

2. L'essai de Gerhard Vosloo non validé (photo)

A la 20ème minute du match opposant Exeter à Clermont, Gerhard Vosloo pensait bien avoir inscrit son premier essai de la saison. Suite à un ruck à proximité de la ligne d'en-but anglaise, le troisième-ligne sud-africain tendait le bras et aplatissait le ballon sur la ligne. Mais les défenseurs d'Exeter, malins, s'empressaient de lui chiper le ballon et de le dégager le plus loin possible, faisant croire à M. Lacey, l'arbitre de la rencontre, que Vosloo avait échappé le ballon. Un essai non validé finalement sans conséquence pour les Jaunards qui, supérieurs à leurs adversaires, ont finalement fait la différence en seconde période.

3. Le manque de réalisme du Racing-Métro

Largement battu par les Saracens (30-13), le Racing-Métro avait pourtant plutôt bien débuté la partie. A tel point que, suite à un ballon gagné par les gros sur une mêlée introduction adverse, les Franciliens auraient pu inscrire le premier essai du match par Benjamin Fall. Un manque de réalisme payé cash puisque, quelques instants plus tard, les Anglais allaient à dame par Wyles. De quoi laisser des regrets aux hommes de Gonzalo Quesada.

4. Les points de bonus offensif laissés en route

Tous deux vainqueurs, respectivement de Trévise et de Sale, le Stade Toulousain et Montpellier pourront regretter de ne pas avoir réussi à empocher le bonus offensif au cours de leurs rencontres. Pourtant, avec trois essais marqués à l'heure de jeu et avec vingt minutes à jouer, Haut-Garonnais et Héraultais semblaient avoir toutes les cartes en mains pour empocher ce point supplémentaire qui pourrait s'avérer crucial lors du décompte final.

5. Un PARC en perdition

Révélation du début de saison dernière en Pro D2, le PARC connait un début d'exercice 2012-2013 nettement plus compliqué. Lourdement battu à Colomiers (28-9), le seul essai de la rencontre étant inscrit par l'ancien Aixois Cédric Coll, les troupes de Didier Nourault n'ont plus gagné depuis la 3ème journée face à Auch. Ce lourd revers, associé au succès dacquois face à Pau, fait chuter les Provençaux à la dernière place du classement.