HCup / J1 : Les pronos de Maxime Mermoz

Crédit photo: 
D.R.

Après neuf matchs de Top 14, place à la première journée de H Cup. En exclusivité pour Rugby-Transferts, le Toulonnais Maxime Mermoz livre ses pronostics pour ce week-end européen.

Toulon - Glasgow :

"Je vais dire victoire de Toulon pour ce match. Glasgow effectue un très bon début de saison en Ligue Celte. Ils sont en effet invaincus. Nous sommes donc prévenus et nous allons tenter dans un premier temps de nous imposer avant de penser à un quelconque bonus offensif. De plus, nous ne pratiquons pas notre meilleur rugby depuis le début de la saison. Il va falloir être sérieux."

Racing-Metro - Clermont :

"Très dur de se prononcer sur ce match qui s’annonce très serré. Les Racingmen viennent de perdre chez eux. Ils ont fait un gros recrutement mais il faut qu’ils apprennent à se connaître avant que l’équipe  tourne à plein régime. De son coté, Clermont, qui a fait tourner à certains postes clés la semaine dernière, va vouloir livrer une grosse performance dans une compétition que ce club connaît bien. Les Clermontois peuvent créer la surprise et s’imposer d’une courte tête."

Toulouse - Zèbre :

"Vu l’état de forme du Stade Toulousain, qui plus est à domicile, ce match devrait être une formalité. Je vais miser sur une victoire de Toulouse avec le bonus offensif même si les italiens sont costauds."

Trévise - Montpellier :

"Montpellier devrait selon moi s’imposer en Italie. Mais attention, Trévise progresse depuis quelques années et les Montpelliérains devront être vigilants."

Castres - Northampton :

"Castres se retrouve encore face aux Anglais. Je ne sais pas, ce pronostic est délicat, tout dépend si les Castrais font tourner leur effectif ou non. Je vais quand même dire victoire de Castres."

Gloucester - Perpignan :

"Perpignan compte de nombreux blessés et ils ont fourni un gros match à Biarritz le week-end dernier. De plus, les Catalans devraient laisser plusieurs titulaires au repos. Je vais donc dire victoire de Gloucester."

Propos recueillis par Thomas Michel