Top 5 : On a aimé ce week-end...

Crédit photo: 
Frédéric Guin

Chaque lundi, Rugby-Transferts vous dévoile ses coups de coeur sur le week-end du monde ovale. Voici donc le Top 5 sur ce week-end du 20 octobre.

1. Le coaching gagnant de Guy Novès (photo)

Mené 18 à 9 à la pause et bousculé en mêlée fermée, le Stade Toulousain a peiné à se mettre en route du côté de Trévise. L'élément déclencheur aurait sûrement été le coaching de Guy Novès, qui n'a pas hésité à lancer Steenkamp, Johnston, Maestri, Nyanga et Poitrenaud simultanément en début de seconde période. Un choix judicieux puisque, dans le sillage d'une mêlée enfin conquérante, le club haut-garonnais a assis sa domination devant pour prendre les rênes au tableau d'affichage et finalement l'emporter 33 à 21.

2. Toulon qui répond présent

Epouvantail sur la scène hexagonale depuis le début de saison, Toulon passait un test d'envergure sur la pelouse de Cardiff, candidat déclaré aux quarts de finale de Heineken Cup. Malgré un essai d'Halfpenny encaissé en tout début de rencontre, le RCT n'est jamais sorti de sa feuille de route, infligeant aux Gallois de nombreux temps de jeu et un rythme infernal. Une tactique payante et récompensée en deuxième période par un essai de Steffon Armitage. Mieux, en empêchant les Blues de prendre le bonus défensif, les hommes de Bernard Laporte font un grand pas vers la première place du groupe.

3. Le travail de sape de Clermont

Après avoir passé 49 points aux Scarlets le week-end dernier, Clermont a récidivé en infligeant à Exeter une défaite (12-46) sur sa pelouse. Une vraie performance au regard de la prestation des Chiefs la semaine dernière au Leinster. Pour y parvenir, les Auvergnats s'en sont remis au jeu, au jeu, et encore au jeu. En multipliant les séquences, les troupes de Vern Cotter ont fini par épuiser les Anglais, pour finalement inscrire cinq essais en deuxième période. Avec dix points en deux matchs, l'ASMCA ne pouvait rêver d'un meilleur départ avant la double confrontation face aux Leinster.

4. La mêlée montpelliéraine

Quand on évoque les Argentins de Montpellier, les noms d'Amorosino, véritable feu follet, et de Bustos Moyano, métronome face aux perches, reviennent en premier. Mais, face à Sale, la première ligne 100 % pumas composée de Figallo, Creevy et Bustos a fait souffrir le martyre à son homologue anglaise. Une domination sans partage en mêlée fermée récompensée par le premier essai héraultais de Trinh-Duc suite à un ballon gagné sur introduction adverse.

5. Castres, pari réussi

Comme la saison dernière, le Castres Olympique avait décidé de délocaliser son premier match de HCup à domicile à Toulouse. Battus de justesse par le Munster l'année dernière, les Tarnais ont cette fois réalisé une brillante prestation pour venir à bout de Northampton, leader du champion d'Angleterre. Solides en mêlée et emmenés par une charnière Kockott - Talès des grands soirs, les hommes de Laurent Labit et Laurent Travers se sont relancés dans la course à la qualification.