Flop 5 : On n'a pas aimé ce week-end...

Crédit photo: 
D.R.

Chaque lundi, Rugby-Transferts vous dévoile ses déceptions ou ses coups de gueule sur le week-end du monde ovale. Voici donc le Flop 5 sur ce week-end du 19 août.

1. Autant d'essais que de cartons jaunes !

La première journée du Top 14 restera dans les annales du rugby français, non pas par le niveau de jeu affiché, mais par le nombre de cartons jaunes distribués. En effet, 17 joueurs ont été sanctionnés durant ce week-end, ce qui est un record depuis l'instauration du Top 14 en 2005-2006. Seules quatre équipes (Bordeaux-Bègles, Stade Français, Perpignan et Bayonne) sont restées à 15 durant toute la partie. Au final, il y a aura eu autant de cartons jaunes que d'essais marqués ce week-end, ce qui n'est pas vraiment glorieux...

2. Les nombreux baptêmes manqués

Raphaël Ibanez (Bordeaux-Bègles), Philippe Sella (Agen), Marc Delpoux (Perpignan) ou encore Christian Lanta et Christophe Deylaud (Bayonne) s'attendaient sans doute à une autre première. Pour leurs débuts à la tête de leurs nouvelles formations, tous ont perdu à domicile durant cette première journée. Un baptême du feu manqué pour tous ces entraîneurs, qui devront trouver les bons mots pour redresser la barre au plus vite.

3. Les huées à l'encontre de Maxime Machenaud

Ancien chouchou d'Armandie durant ces deux dernières saisons, Maxime Machenaud s'attendait sans doute à un autre accueil de la part de son ancien public. Le nouveau demi-de-mêlée du Racing-Métro, qui a reçu un carton jaune pour antijeu juste avant la mi-temps, a été hué par les supporters agenais à sa sortie du terrain, à son retour ainsi que lors de son remplacement. On a connu plus classe...

4. Les débuts laborieux de Montpellier

Privé de nombreux joueurs pour cause de blessures (Gorgodze, Bias, Géli) ou de Four Nations (Amorosino, Creevy, Bustos Moyano, Figallo, Bustos et Fernandez), Montpellier redoute de manquer à nouveau son départ en Top 14, comme la saison dernière. Et, au vue de la prestation livrée à Paris contre le Stade Français, l'inquiètude est de mise dans le camp héraultais. Indisciplinés et imprécis, les hommes de Fabien Galthié n'ont jamais paru en mesure de l'emporter. Pas forcément rassurant, d'autant plus que c'est Clermont qui se profile à l'horizon le week-end prochain.

5. L'indiscipline Montoise

Si Mont-de-Marsan veut se maintenir en Top 14, les Landais devront à tout prix gommer l'indiscipline qu'ils ont affiché à Aguiléra samedi. Marc Dantin est d'ailleurs sans équivoque dans Midi Olympique : "Pour jouer et rivaliser à ce niveau, il faut jouer à 15 contre 15. Contre Biarritz, ça n'a pas été le cas. Soyons capable de jouer à 15 et ensuite, évaluons notre rugby." Sanctionnés de trois cartons jaunes en l'espace de dix minutes (Grobler, Pic et Jagr), les Montois n'ont pas pu lutter à armes égales et devront vite rectifier cette indiscipline.