MHR : un Springbok explique son choix

Crédit photo: 
D.R.

Arrivé à Montpellier, le talonneur sud-africain Bismarck du Plessis (31 ans, 79 sélections) a hâte de débuter avec son nouveau club.

Il explique le choix de sa venue et le discours et les atouts du président Mohed Altrad ont été déterminants. « La façon dont M. Altrad m'a considéré et sa manière de nous approcher fut un facteur déterminant dans mon choix explique Bismarck Du Plessis sur Rugbyrama. J'espère que c'est lui qui a fait le bon choix, pas l'inverse et que je pourrai donner de la fierté aux supporters en jouant ici ». Le fait d'être aussi voulu par le président du MHR a eu une réelle importance aux yeux des anciens joueurs de Durban. « M. Altrad nous a contactés dans une période de réflexion, et à vrai dire, nous songions à prendre des chemins différents Janie et moi. Mais c'est toujours bien d'avoir son frère à ses côtés, ça rend le changement plus facile pour lui et pour moi », poursuit le talonneur. Ce qui est sûr, c’est que l’arrivée de Jake White au MHR n’a pas freiné la décision des frères Du Plessis qui auraient eu des relations conflictuelles aux Sharks avec White. « Jake nous a entrainés aux Sharks une saison et nous a emmenés en demi-finale du Super Rugby, et c'est lui qui m'a donné ma première sélection avec les Springboks. J'ai un grand respect pour lui, il fait sortir le meilleur de ses joueurs. Et de façon plus importante, son palmarès parle pour lui, comme quand il a récupéré les Brumbies au fond du classement du Super Rugby pour les emmener à une finale qu'ils auraient dû gagner. J'ai très envie de travailler avec lui à nouveau ». Bismarck Du Plessis est prêt à jouer ce weekend. Son frère Janie est blessé au mollet.