MHR : Jake White sème le trouble

Crédit photo: 
D.R.

Comme annoncé la semaine dernière, l’entraîneur sud-africain de Montpellier Jake White n’est pas insensible aux tentations anglaises (Voir l’article).

Depuis la démission de Stuart Lancaster, les noms circulent pour reprendre le poste de sélectionneur de l'Angleterre. Selon L'Équipe, Jake White a rencontré les dirigeants de la Fédération anglaise et a profité du déplacement de son équipe chez les Harlequins en Challenge pour candidater. Son président, Mohed Altrad tente de désamorcer la situation dans le quotidien sportif… « Dimanche, il m'a dit qu'il n'avait rencontré personne et qu'il n'avait même pas été contacté. Maintenant, si vous m'assurez qu'il a bien rencontré les gens de la RFU, je retourne le voir pour savoir pourquoi il me raconte des bêtises. » Jeudi soir, Jake White n'aurait pas fait le voyage retour vers Montpellier mais il n’était pas le seul. Après le renvoi de Fabien Galthié en décembre dernier, un départ précoce du Sud-Africain ferait un peu tâche à force... Mohed Altrad s'en inquiète et en a assez de recruter des remplaçants dans l’urgence : « Bien sûr, j'en ai conscience. Je n'ai pas dans ma poche un entraîneur prêt à sauter dans le siège de Jake White. S'il part, ce serait problématique. Mais, pour l'instant, il est à son poste. C'est lui qui est à l'origine de la venue d'Alexandre Dumoulin. Nous avons un projet et il lui reste un an et demi de contrat. » Les joueur s’inquiètent et croient malgré tout à la franchise de leur coach.. « S'il est vraiment en contact avec l'Angleterre, ce serait bien qu'il nous en parle a déclaré Fulgence Ouedraogo dans l’équipe. Nous sommes les premiers concernés. S'il n'en parle pas, je considère qu'il n'y a pas de contact. » Un deuxième départ en pleine saison d’un coach principal du côté du MHR pourrait déstabiliser les joueurs et les énerver même si certains ont prolongé… « Par contre, si ça se concrétise, avoue Benoit Paillaugue, le demi de mêlée héraultais, ça ferait beaucoup de bruit. »