Paris : Un recrutement qui pose question

Crédit photo: 
D.R.

Trois défaites en quatre matches, le champion de France en titre vit un début de saison cauchemardesque. Les Parisiens sont lanternes rouges du Top 14. Une situation préoccupante voir alarmante pour Gonzalo Quesada et ses hommes, qui sont déjà sous pression après quatre journées de championnat.

Les raisons d'un tel échec ? Sans aucun doute le départ de ses douze internationaux retenus pour disputer la Coupe du monde. Leur absence est préjudiciable et les résultats s'en ressentent. L'équipe a du mal à retrouver ses automatismes et manque de profondeur de banc pour espérer rivaliser avec d'autres équipes du championnat. L'équipe est en proie au doute et le recrutement du club pose question aujourd'hui. Il faut dire que le Stade Français n'a pas vécu un mercato très agité, peut-être pour ne pas tout chambouler et rester sur la vague du succès de la saison passée.

Les dirigeants parisiens ont trop joué la carte de la maîtrise et de la sécurité en terme de recrutements. Si le club a réussi à attirer dans ses filets deux stars de l'hémisphère sud avec le troisième ligne international sud-africain Willem Alberts en provenance des Sharks et le demi de mêlée des Reds et des Wallabies Will Genia, il n'a en revanche pas assurer ses arrières pour palier l'absence de ses internationaux. Car ses deux recrues phares manquent à l'appel en ce début de saison, toutes les deux retenues pour jouer le Mondial en Angleterre. Le reste des renforts est intéressant avec des joueurs de qualité mais en devenir, sans doute encore trop tendres pour jouer en Top 14.

Le président du Stade Français, Thomas Savare, a voulu conserver son ossature et veut continuer à mélanger ses joueurs expérimentés aux plus jeunes. Mais pour l'instant l'alchimie ne fonctionne pas vraiment et à force de tirer sur la corde, le club de la capitale pourrait connaître une grosse désillusion cette saison et vivre le même scénario qu'a pu vivre Castres après son titre de champion de France. Dans les rangs parisiens, il ne s'agit pas d'un problème d'effectif ni de recrutement, mais plus un problème de condition physique et mentale. L'entraîneur Gonzalo Quesada ne veut pas tirer la sonnette d'alarme : «  On doit retrouver un état d’esprit conquérant pour défendre notre image. C’est de la fierté saine. Mais on n’ira pas piquer les joueurs en public ou en privée. C’est à eux de réagir. Il nous manque des joueurs cadres certes, mais ça n'explique pas tout », lance le coach argentin.

La trêve internationale arrive à point nommé, le temps pour le groupe de se préparer physiquement et d'aborder les matches de façon plus conquérante. Pour les dirigeants, cette pause en Top 14 pourrait leur permettre aussi de se poser les bonnes questions sur leur politique de recrutement ? N'aura t-il pas fallu côté parisien se renforcer avec des joueurs expérimentés mais libres et disponibles dès le début de la saison, à moins que le réveil des nouvelles recrues et des jeunes n'interviennent dans les prochaines semaines...

Le début de saison catastrophique du Stade Français est-il lié à son recrutement ? Y-a-t-il eu une mauvaise stratégie de recrutement ? C'est notre débat.