Une recrue lilloise vit mal la situation

L'ancien deuxième ligne de Montauban accepte mal, comme l'ensemble du groupe lillois, la décision de la Commission d'appel qui a refusé la montée du club en Pro D2.

David Penalva ne mâche pas ses mots quand il parle de la situation lilloise à quelques jours de la reprise du championnat. L'international portugais de 35 ans ne vit pas bien la décision de la Commission d'appel de la fédération qui a refusé l'accession de l'équipe nordiste en Pro D2. « Il y a un sacré manque de respect vis-à-vis de nous, mais aussi des autres clubs de Pro D2 qui ne peuvent pas encore s’organiser. C’est inadmissible de devoir attendre jusqu’au mois d’août pour savoir qui de Lille ou de Dax jouera dans cette division », déclare t-il lors d'une interview accordé à la Voix du Nord. Arrivé cette saison en provenance de Montauban, l'expérimenté deuxième ligne voulait vivre une nouvelle expérience mais ce nouveau défi s'assombrit de jour en jour : « On se pose cinquante questions, on ne sait pas si on est couverts, dans quelle compétition on va repartir. Moi par exemple, je ne sais pas si je vais rester, si mon contrat sera toujours valable. Dois-je continuer à m’entraîner ? Que se passe-t-il si je me blesse ? Ma femme et mes enfants sont arrivés, on s’est installés ici. Je ne sais pas si ces gens qui prennent les décisions ont réfléchi à tout ça », avant d'ajouter : «  Le problème, c’est qu’il manquait de l’argent. Le club l’a amené et a même récupéré plus que demandé. Maintenant, c’est quoi le vrai problème ? Si c’est de ne pas vouloir de Lille en Pro D2, faut le dire tout de suite ! Mais argumenter… Parce que j’ai l’impression que l’on joue avec nous et c’est inadmissible. Le club va se battre encore, nous aussi. On n’est pas défaitistes mais on ne peut pas faire abstraction de ce qui se passe en ce moment. Ici, il y a tout pour réussir. Il y a les infrastructures et une grosse envie de réussir. Ça fait quatre ans que le club essaie de monter : on ne peut pas lui faire ça ! »